Institut Maurice-Lamontagne

Vidéo présentant l’Institut Maurice-Lamontagne

Situé à Mont-Joli, au Québec, en bordure de l’estuaire du Saint-Laurent, l’Institut Maurice-Lamontagne fait partie du réseau des centres de recherche de Pêches et Océans Canada. Ouvert en 1987, il est un des principaux centres francophones de recherche en sciences de la mer au monde.

Quelque 300 personnes y travaillent dans deux grands secteurs d’activité : les sciences des océans et la gestion des écosystèmes aquatiques.

La mission des équipes multidisciplinaires est de fournir au gouvernement fédéral une base scientifique rigoureuse pour la conservation et la gestion durable des ressources marines et des écosystèmes aquatiques, la protection de l’environnement marin et la navigation sécuritaire.

Le territoire principal d’activités couvre l’estuaire et le golfe du Saint-Laurent, le fjord du Saguenay, ainsi que la baie et le détroit d’Hudson; certaines activités, visant la protection des pêches et les espèces aquatiques en péril, couvrent les écosystèmes d’eaux douces québécois.

L’expertise

Chaque année, nos équipes documentent plus de 40 stocks de poissons et d’invertébrés pour évaluer leur abondance et fournir des avis sur la conservation et la gestion de ces ressources importantes. Elles font également un suivi des conditions océanographiques, ce qui permet notamment de documenter l’impact du changement climatique et d’alimenter les modèles océaniques.

Des équipes travaillent également à la gestion des écosystèmes aquatiques, par la mise en œuvre de la Loi sur les pêches et de la Loi sur les espèces en péril, en eaux douces et en milieu marin, et de la Loi sur les océans. Elles veillent ainsi à la protection des espèces aquatiques et de leur habitat, à la protection et au rétablissement des espèces aquatiques en péril ainsi qu’au développement d’un réseau d’aires marines protégées dans l’estuaire et le golfe du Saint-Laurent. Par la prestation d’avis experts dans les domaines de responsabilité de Pêches et Océans Canada, ces équipes appuient le processus fédéral d’évaluation environnementale en vertu de la Loi canadienne d’évaluation environnementale.

Les équipes de l’Institut Maurice-Lamontagne participent à plusieurs réseaux de surveillance et de recherche nationaux et internationaux de l’Atlantique Nord.

Installations scientifiques

L’Institut Maurice-Lamontagne occupe une superficie de 25 000 mètres carrés et compte plus de 70 laboratoires pour mener des travaux de recherche en biologie, en océanographie, en hydroacoustique, en modélisation des conditions physiques de l’océan, en modélisation biogéochimique et écosystémique. On compte également un laboratoire d’analyse génétique, une salle de dissection, ainsi que des salles de travail pour les travaux en hydrographie, cartographie et télédétection.

La salle des bassins est un laboratoire humide spécialisé de plus de 2000 mètres carrés pouvant loger des réservoirs de différents volumes et des équipements de haute technologie. L’eau salée provient directement de l’estuaire du Saint-Laurent. On y mène des études expérimentales sur la reproduction, la physiologie, le comportement des espèces marines et les écosystèmes. Ce système, l’un des plus importants du genre au Canada, permet d’effectuer des études expérimentales à grande échelle, ce qui est essentiel pour tester, valider et contrôler in situ les conditions environnementales observées et monitorées.
Tank Room

Sept unités à atmosphère contrôlée soutiennent des expériences à échelle réduite dans différents domaines comme l’acidification des eaux marines.

L’alimentation en eau douce et en eau salée (filtrée ou non filtrée) se fait au moyen de réservoirs qui alimentent, par gravité, les bassins expérimentaux et certains laboratoires. L’eau salée provient directement de l’estuaire du Saint-Laurent. Ce système, l’un des plus importants du genre au Canada, permet de mener en laboratoire des études expérimentales à grande échelle.

La Garde côtière canadienne gère un grand atelier d’entretien des navires. Près de 85 navires et petites embarcations y sont entretenus chaque année. Les scientifiques de l’Institut Maurice-Lamontagne ont d’ailleurs accès à une flotte de navires et d’hélicoptères; deux navires sont dédiés à la recherche scientifique en océanographie et en sciences halieutiques.

Les scientifiques comptent également sur quatre équipes de plongée subaquatique composées d’une vingtaine de plongeurs expérimentés bénéficiant d’équipements modernes et certifiés pour réaliser des travaux en zone côtière froide (-2 à 20°C) jusqu’à des profondeurs de 40 mètres.

Le centre de recherche abrite également l’auditorium Estelle-Laberge (250 places), ainsi que des salles de réunion.

Conférences

 

Conférences scientifiques de l’Institut Maurice-Lamontagne

Les conférences reprendront plus tard en septembre.

Merci de votre intérêt durant la dernière année.

 

JUIN 2022

 

Mercredi 8 juin

10 h 30 à 12 h

Conférence spéciale à l’occasion de la Journée des océans

Revitalisation : Action collective pour l'océan

Lutter contre les espèces envahissantes : l'union fait la force par Andréanne Demers et Nathalie Simard
De la science à la protection des espèces en péril – l'exemple emblématique du béluga par Simon Blanchette et Veronique Lesage
La conservation marine, un travail d'équipe - Étude de cas des refuges marins coraux et éponges par Jacinthe Beauchamp et Geneviève Faille

Jeudi 2 juin

10 h 30

Augmenter le potentiel des données hydrographiques pour caractériser les habitats benthiques avec la géomorphométrie multi-échelle 

Vincent Lecours, Ph.D.

Université de la Floride

MAI 2022

 

Jeudi 26 mai

10 h 30

Bathymétrie satellitaire par intelligence artificielle : développement d’un nouveau modèle physique adapté aux eaux côtières canadiennes

Thomas Jaegler, MSc; Yanqun Pan, PhD;
Carlos Araujoc, PhD et Simon Bélanger, PhD

ARCTUS 

AVRIL 2022

 

Jeudi 21 avril

10 h 30

ANNULÉE - La gestion des refuges marins à la région du Québec

Renée Gagné, M.Sc. 
Catherine Marcil, M.Sc. 

Pêches et Océans Canada

Jeudi 14 avril

10 h 30

L’augmentation récente de chlorophylle-a dans le fleuve et le golfe du St-Laurent

Julien Laliberté, Ph.D.

Pêches et Océans Canada

Jeudi 7 avril

10 h 30

Modélisation du zooplancton dans le sud du golfe du St-Laurent au printemps et au début de l’été afin de déterminer les endroits d’alimentation potentiels de la baleine noire

Nicolas Le Corre, Ph.D

Pêches et Océans Canada

MARS 2022

 

Jeudi 31 mars

10 h 30

Paléoécologie aquatique et ses applications pour comprendre la dynamique à long terme des écosystèmes aquatiques

Biljana Narancic, Ph.D., Pêches et Océans Canada

Émilie Saulnier-Talbot, Ph.D., Chaire de recherche sur les écosystèmes côtiers et les activités portuaires, industrielles et maritimes

Jeudi 24 mars

10 h 30

La télémétrie acoustique, un outil pour mieux comprendre la biologie, le comportement et la structure des stocks de poissons

Pedro Nilo, M. Sc.

Pêches et Océans Canada

FÉVRIER 2022

 

Mardi 15 février

10 h 30

Conférence spéciale - Femmes et filles en sciences pour un public jeunesse

Caroline Sauvé, biologiste, Pêches et Océans Canada

Elle nous parle de son parcours, son travail et ses recherches sur les mammifères marins. 

Jeudi 10 février

10 h 30 

Présentation de la Chaire UNESCO en analyse intégrée des systèmes marins : une approche interdisciplinaire pour étudier les écosystèmes côtiers dans le contexte des changements globaux

Fanny Noisette, Ph. D.
ISMER-UQAR

JANVIER 2022

 

Mardi 18 janvier

10 h  

Conditions océanographiques du golfe du Saint-Laurent en 2021

Peter Galbraith, chercheur en océanographie physique
Pêches et Océans Canada 

Nous joindre

Détails du contact
Pêches et Océans Canada
850, route de la Mer, P.O. Boîte 1000
Mont-Joli, Québec  G5H 3Z4
Téléphone: 418-775-0500
Télécopieur : 418-775-0730 
Courriel : info@dfo-mpo.gc.ca

Relations avec les médias 
Téléphone: 418-648-5474
Courriel : media.qc@dfo-mpo.gc.ca